{ Chèvremont, Cernunnos Mons }

image


Un peu d’histoire.

 

image


Éthymologie de Chèvremont

image

image

Cernunnos Mons…


CHÈVREMONT, Lieu des druides Éburons, dédié au dieu CÉRNUNNOS.

Cernunnos (ou Carnunnos, Cernunnus) « Le Cornu » est le dieu de la virilité, des richesses, des régions boisées, des animaux, de la régénération de la vie et le gardien des portes de l’autre monde (Annwn). Il semble que son nom soit plus une épithète que son nom véritable. Cernunnos porte des bois de cerf et un torque. Il est souvent accompagné d’un serpent à tête de bélier et d’un cerf.

image
Cernunnos sur le chaudron de Gundestrap — Musée du Danemark
Il porte parfois un sac (ou une corne d’abondance ou plus simplement un bol) qui déverse du grain ou des pièces de monnaie. Dans la mythologie celtique, Cernunnos a été assimilé à Gwynn au Pays de galles et aussi à Herne le chasseur en Angleterre. Tous les deux étaient fort célèbres pour leur « Chasse Sauvage », ils sortaient des Enfers (ou plus simplement de la forêt) accompagnés de leur meute de chiens des Enfers pendant la saison de chasse hivernale.

On a longtemps cru qu’entendre la voix de Herne, qui ressemblait au brame du cerf, présageait d’une mort certaine.
En tant que dieu de la régénération de la vie, il connaît une nature cyclique: il apparait au solstice d’hiver, se marie à Beltane (commencement de l’été) et meurt au solstice d’été. Puis à Samhain il sort des Enfers pour se lancer dans sa « Chasse Sauvage ».

image

Extrêmement populaire parmi les Celtes, les druides ont largement encouragé l’adoration de Cernunnos qui devint un obstacle sérieux à la diffusion de christianisme.

Il est connu comme étant l’un des évangélisateurs du diocèse de Tongres-Maastricht, région qui n’avait connu qu’une christianisation superficielle : dans les villes et pour les élites. Le peuple qui vivait dans les forêts et campagne adorait encore les dieux celtes principalement Cernunnos et Arduinna, pour lesquels on connaît des survivances contemporaines notamment dans le culte et l’hagiographie d’un saint proche de saint Lambert: saint Hubert.


Présence celtique

Chèvremont, lieur rattaché à EMBOURG, EBOURG, berceau des Éburons, palais d’Ambiorix.

image

image

image

image


Des fouilles archéologiques ont relevé des traces de présence humaine sur la colline de Chèvremont remontant à la préhistoire, avant même qu’il ne s’y trouve un oppidum romain remplacé ensuite par une forteresse mérovingienne. Le lieu a eu une importance stratégique tout au long des siècles.

Au vie siècle la colline appartient à la dynastie des Pépin. Sainte Begge († 693) aurait vécu avec son époux Ansegisel dans le château fort de Chèvremont, d’où elle aurait pris la fuite, après la mort de son mari, menacée par leur fils adoptif voulant prendre le pouvoir. Begge se réfugie à Andenne où elle termine sa vie au monastère qu’elle y avait fondé. Pépin de Herstal reprend le château et y fonde une abbaye.

image

Dès le viie siècle on vénère à Chèvremont une statue de la Vierge appelée Notre Dame du Château Neuf, Mère de la Miséricorde.

Au xe siècle le château fort de Chèvremont est réputé imprenable. C’est là que se réfugie la population locale, avec les reliques des saint Lambert, Remacle et d’autres trésors, lors de l’invasion des Normands. Les dotations à l’abbaye se multiplient. Chèvremont devient un domaine puissant qui suscite convoitise et crainte. En 987, l’impératrice Théophano du Saint-Empire romain germanique, avec la complicité de Notger, prince évêque de Liège, conquiert le château fort de Chèvremont. Il est rasé.

Pendant les siècles qui suivent, cependant, les pèlerinages à la Vierge du Château Neuf continuent, même si à Chèvremont les pèlerins doivent se recueillir dans une chapelle en ruine.


La Vierge Noire oubliée de Chèvremont

image

image

image

Une vierge Noire est un indicateur graphique antique d’un Lieu tellurique hors normes. Ce concept est connu depuis les druides eubages tenant leurs sciences des égyptiens. La fonction du Lieu Sacré étant la régénerescence de toutes cellules vivantes donc celles composant notre organisme.

Dans la symbolique antique, ce concept est imagé par un serpent, une vouivre

image

Dans un contexte énergétique, la colline est gorgée de fer tel un aimant & d’un puits, faille ou cratère (Auvergne). En ce qui concerne les sources d’eau émergeantes : Chaudfontaine.

Notger devant le puits du château de Chèvremont.


Conclusion :

La colline de Chèvremont est donc un lieu sacré & antique, bénéfique à toutes natures. Lieu de La Vierge Noire originelle de Liège.

image


 

Un peu de légende…

Screen shot 2015-03-27 at 22.09.23

La chèvre d’or est un animal fabuleux qui possède un pelage, des cornes et sabots d’or. Gardienne de trésors légendaires, son mythe est lié à l’occupation sarrasine, partielle ou temporaire, de la Provence au cours de haut Moyen Age. Les raids sarrasins en Provence se sont étalés de 730 à 973. Ils commencèrent avant la bataille de Poitiers pour se poursuivre ensuite à intervalles plus ou moins réguliers. Confondant ces événements avec ceux qui se déroulèrent deux ans plus tard, Rodrigue de Tolède, dans son « Histoire des Arabes », en donne une version toute personnelle « L’an des Arabes CXIV, ‘Abd el-Rhamân al-Rhâfiqi jaloux d’obtenir la palme de la victoire, voyant sa terre couverte d’une nombreuse population, passe les détroits, franchit les montagnes et pénètre dans le Rhône. Son armée innombrable ayant assiégé Arles, les Francs eurent petite fortune. Mis en fuite par la poursuite des vainqueurs, le Rhône engloutit leurs cadavres qu’il laissa à découvert sur ses rives. Leurs tombeaux se voient encore aujourd’hui dans le cimetière d’Arles ».

En 735, une partie des vaincus de Poitiers rejoignit la vallée du Rhône. Dans l’année qui suivit, les troupes de Charles Martel firent une expédition punitive sur Aix, Marseille et Arles. Puis en 737, après avoir pris Avignon et égorgé une partie de sa population, les Francs entrèrent en Septimanie. Ils battirent par deux fois les Sarrasins, à Montfrin et sur le plateau de Signargues, près de Rochefort-du-Gard. Nîmes subit un sort pire qu’Avignon, les chroniqueurs parlent de têtes coupées, amoncelées en pyramide dans les Arênes. Puis, les Barbares venus du Nord pillèrent et désolèrent tout le pays. À l’appel du patrice Mauronte, horrifié par les exactions des Francs, les Sarrasins revinrent en alliés à Avignon et Marseille. Pépin, le fils de Charles Martel, et Liutprand, roi des Lombards, s’allièrent pour les vaincre. Les deux cités provençales furent prises d’assaut. Des seigneurs francs reçurent en fief des cités stratégiques en Provence afin d’empêcher tout retour des Sarrasins.
Prisonniers chrétiens exécutés par les Sarrasins
Ce qui ne les empêche point de revenir en Provence en 760, puis en 787 dans les Dentelles de Montmirail où ils pillèrent Prébayon. Leur pression fut à nouveau si forte en Septimanie que Charlemagne chargea son cousin Guillaume, comte de Toulouse, de les faire refluer. Les deux armées se combattirent de 793 à 795. Guillaume libéra Orange, ce qui lui valut le titre de Prince de cette cité et défit les Sarrasins du côté de Narbonne. Ayant fait de la Corse leur repaire, ils revinrent pourtant sur les côtes provençales en 813 afin de se fournir en esclaves. Puis on les retrouve assiégeant Marseille en 838. Entre 844 et 850, ils remontèrent la vallée de l’Ouvèze où ils pillèrent Vaison puis redescendirent vers Arles qu’ils assiégèrent. Ils furent à nouveau en basse Provence en 869 pour s’en prendre encore à Marseille et à Arles.

L’année 886 marqua un tournant dans leur stratégie. Venus d’Alicante, ils s’installèrent à demeure au Fraxinet et de là vont essaimer dans toutes les Alpes. Un de leurs raids les plus meurtriers eut lieu en haute Provence et dans le pays d’Apt en 896. Pendant près d’un siècle ils vécurent sur le pays qu’ils pillèrent et rançonnèrent. Dans la nuit du 21 au 22 juillet 973, ils firent prisonnier l’abbé Mayeul de Cluny près d’Orsières en Valais. Celui-ci avait sa famille paternelle originaire de haute Provence. La réaction fut immédiate. En septembre, Guillaume et Roubaud, fils du comte Boson II, rallièrent toute la noblesse provençale et assiégèrent le Fraxinet et Ramatuelle qui tombèrent en deux semaines. Les Sarrasins délaissèrent dès lors la Provence.
Les grottes du Val d’enfer aux Baux-de-Provence.
Mais l’accumulation de leurs pillages avait marqué la mémoire collective. Tout n’est pas parti en Espagne. On commença à murmurer qu’une partie de leur trésor était resté au Val d’Enfer.
La Porte du diable                              Un autel dolmenique
porte du diable autel
« Chargé d’un immense butin, Abdéraman voulut cacher en un lieu sûr dans une des nombreuses grottes des Alpilles, le plus précieux de son trésor. Donc, au milieu de la nuit, accompagné de quelques serviteurs fidèles, il se dirigea vers une des grottes qui se trouvent dans le vallon des Baux. Là, à une profondeur jusqu’à nos jours inconnue, le chef maure, pensant revenir bientôt, cacha tout un monceau d’or et de pierreries ». Et il chargea une chèvre d’or de garder son butin.

La chèvre gardienne de trésors[modifier le code]
Homonymie aidant, on retrouve sa présence dans le massif de l’Esterel, proche de celui des Maures, où elle est gardienne des trésors laissés sur place par les Sarrasins du Fraxinet. Dans ce secteur de la Provence orientale la légende la rattache à la fée Estérelle. Alphonse Daudet, dans son conte Les étoiles, les évoque l’une et l’autre : « Et ta bonne amie, berger, est-ce qu’elle monte te voir quelques fois ? ça doit être bien sûr la chèvre d’or ou cette fée Estérelle qui ne court qu’à la pointe des montagnes ».
La chapelle de Puget-Maure, repaire de la Chèvre d’Or.

Mausolée des Antiques à Saint-Rémy.
Paul Arène qui, comme le révèle Charles Maurras, dans sa préface à La Chèvre d’or, fut coauteur des « Lettres de mon moulin » et des « Contes du lundi », situe lui aussi la Cabro d’or en Provence orientale. Elle s’est installée dans les garrigues du village de Puget-Maure, dont tous les habitants, curé compris, sont descendants des Sarrasins.

Mais la légende la situe le plus souvent dans les Alpilles. Frédéric Mistral lui fait hanter le Val d’Enfer dans Mireio. Cette vallée des Baux-de-Provence est son repaire préféré où veillant de jour et sortant de nuit, elle garde le trésor d’Abd-el-Rhamân, que les Provençaux appellent familièrement Abdelraman. Tous savent qu’il se trouve caché au pied de Baumanière où elle broute la « mousse roucassière ».

Frédéric Mistral indique : « Vole la Cabro d’or, la cabro que degun de mourtau ni la pais ni la mousi. Que sous lou ro de Bau-Maniere lipo la moufo roucassiero ».

On la retrouve à Saint-Rémy-de-Provence où elle campe au sommet du mausolée des Antiques. Il est à souligner que celui-ci a pendant fort longtemps été pris pour le minaret d’une mosquée. Là aussi elle est gardienne du trésor d’Abdelraman.

Jason, le conquérant de la Toison d’or, passe pour être enterré au Puy-Sainte-Réparade dans la crypte de la chapelle castrale.

Un autre lien avec ce héros grec sont les colchiques qui poussent à l’automne sous le piétinement des sabots de la chèvre d’or. Ces fleurs passent pour être originaires de la Colchide où justement Jason s’en fut conquérir la Toison d’or.

Elles éclosent singulièrement le soir de l’équinoxe d’automne, alors qu’apparaît à l’horizon la constellation du Bélier « qui se lève pour saluer la Cabro qui n’est autre que la marèdre du Bélier de la Toison d’or ».

Et Jean-Paul Clébert d’avertir : « Craignez la Chèvre d’or, mais ne la fuyez pas : elle seule détient les clefs des innombrables trésors de Provence ».

Screen shot 2015-03-27 at 22.23.31

N0091281_JPEG_4_4DM

 Chèvres d’or découvertes à Santorin
Chèvre_d'or_antique1

Chèvre_d'or_antique2

 


(C) Daniël Hœberg 2015


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s